Les tests d’audiologie

Les tests d’audiologie

0 10224
Les tests d'audiologie

I / Acoumétrie tonale

1/ L’acoumétrie tonale au diapason

Le test de Weber

Le test est effectué grâce à un diapason placé sur le front.
Le patient reçoit des vibrations sonores: si le son est localisé dans l’oreille la plus sourde, c’est une surdité de transmission et si le son est localisé dans l’oreille la moins sourde, c’est une surdité de perception.

L’épreuve de Rinne

Le test compare la conduction aérienne (diapason placé devant l’oreille) et la conduction osseuse (diapason placé contre la mastoïde), par oreille: si le son est mieux localisé en voix osseuse (CO>CA), c’est une surdité de transmission, et si le son est mieux localisé en voix aérienne (CA>CO), c’est une surdité de perception.

2/ L’acoumétrie aux bruits usuels et/ou aux jouets sonores

Elle consiste à émettre des signaux sonores calibrés en fréquence et en intensité. Elle permet de faire un diagnostic qualitatif et quantitatif grâce à des tests d’orientation:
le Boel test (test d’orientation effectué grâce à des grelots), les Boîtes de Moatti, la Batterie de Borel et le Ewing test.

II / Acoumétrie vocale

1/ Acoumétrie verbale

Test « à la voix chuchotée ou forte ». Habituellement, la voix chuchotée est perçue à 6 mètres et la voix haute à 40 mètres.

2/ Acoumétrie verbale de désignation

Ce test, utilisé principalement pour les jeunes enfants. L’ORL demande à l’enfant de lui montrer une image ou un objet.

3/ Réactions à l’appel

Le patient (surtout les jeunes enfants) reçoit un message d’intensités variables (prénom, nom, interpellation, etc). Ce test permet d’évaluer ses réactions face à l’appel.