Remboursements

Remboursements

0 2507
Remboursements

Les conditions de prise en charge des appareils électroniques correcteurs de surdité

La prise en charge d’un appareil électronique correcteur de surdité est assurée sur prescription médicale.

Quelques modifications suite à l’arrêté du 23 avril 2002 (J.O. du 4 mai 2002) :

  • Le prix de vente au public doit être conforme à la réglementation en vigueur.

Conditions de prise en charge des appareils électroniques correcteurs de surdité :

  • Les audioprothèses figurant sur la liste des produits et prestations remboursables répondent au moins aux conditions suivantes :
    • Etre marquées CE ;
    • Avoir obtenu, en terme de performance, une note supérieure à 3 pour les lunettes auditives et à 5 pour les autres types d’appareils électroniques correcteurs de surdité ;
    • Avoir satisfait aux conditions prévues par la réglementation en vigueur applicable aux prix de ces dispositifs.
  • La prise en charge d’un appareil électronique correcteur de surdité est assurée sur prescription médicale.
  • La prise en charge de l’appareillage simultané des deux oreilles peut être assurée pour les patients dont le déficit auditif le nécessite, quel que soit leur âge. Dans ce cas, l’allocation forfaitaire annuelle d’entretien peut être attribuée par appareil.
  • La prise en charge de cette allocation, pour l’adulte, l’adolescent et l’enfant, est assurée sur justification des dépenses.
  • Le conditionnement de l’appareil électronique correcteur de surdité comporte une étiquette détachable autocollante à apposer sur le volet de facturation adressé aux organismes de prise en charge. L’étiquette comporte les mentions suivantes :
    • nom du fabricant,
    • nom du distributeur ou de l’importateur,
    • nature du produit (contour d’oreille, intra-auriculaire, lunette, boîtier),
    • marque du produit,
    • désignation commerciale ou référence,
    • numéro de série,
    • le tarif de responsabilité de l’appareil, dans le cas où il est destiné aux patients avant leur vingtième anniversaire ou aux patients atteints de cécité et d’un déficit auditif,
    • le tarif de responsabilité de l’appareil, dans le cas où il est destiné aux patients au-delà de leur vingtième anniversaire.
  • Le distributeur final mentionne sur cette étiquette le prix de vente public (TTC) de l’audioprothèse, adaptation comprise.

Pour plus d’informations, consultez l’audioprothésiste le plus proche de chez vous.

ARTICLES SIMILAIRES

La CMU

0 2544