Les ouvriers des bateaux de pêche risquent leur capacité auditive.

Les ouvriers des bateaux de pêche risquent leur capacité auditive.

0 686

gp-chalutierUne étude effectuée en Argentine a démontré que les pêcheurs commerciaux souffraient de surdité moyenne.

197 travailleurs de l’équipage « Mar del Plata » en Argentine, ont participé à cette étude. Ces pêcheurs n’avaient pas de problèmes auditifs auparavant.

L’étude analyse la « santé auditive » de plusieurs groupes d’ouvriers du bateau. Les machinistes et marins se sont révélés être les deux groupes de pêcheurs les plus touchés.

Le niveau de bruit durant une période de 24 heures, comme la pêche en mer, ne devrait pas dépasser les 80 dB. Cependant, les machinistes sont exposés à un niveau de bruit entre 88 dB et 108 dB.

L’étude a montré que ce groupe souffrait de surdité moyenne et d’acouphènes, mais aussi de troubles du sommeil, de maux de tête et stress et ce, malgré l’utilisation de protections auditives.

Ces marins étaient quotidiennement exposés à des niveaux de bruit de 84 dB, ce qui dépasse la limite supérieure recommandée. C’est donc la durée d’exposition qui est principalement responsable de la surdité.

Il est évident que sur ce type de bateau, la durée d’exposition ne peut être réduite, mais les chercheurs en charge de cette étude recommandent que des mesures soient prises pour diminuer l’intensité du bruit, et proposent aux ouvriers de suivre une formation sur « la santé auditive et l’exposition au bruit » et conseillent de passer régulièrement des tests auditifs et d’être suivi à long terme afin de prévenir les risques de la surdité suite au bruit.

Source: www.audioprotesistas.org