Bibliothèque sonore : lire avec la voix des autres

Bibliothèque sonore : lire avec la voix des autres

0 2281
Bibliothèque sonore : lire avec la voix des autres

La bibliothèque sonore et ses donneurs de voix bénévoles enregistrent des livres pour permettre à des personnes souffrant d’un handicap de lire autrement.

Ils donnent de leur temps et de leur voix. Seuls face à leur ordinateur, un casque sur les oreilles, ils lisent un roman ou un essai. Des heures d’enregistrement qui aboutissent à un CD gravé. Le matériel est par la suite envoyé chez un des audio lecteurs de la bibliothèque sonore. Pour la personne mal voyante ou souffrant de troubles moteurs l’empêchant de lire, le lien avec le livre n’est pas rompu. Le bénéficiaire du service retrouve, comme l’explique Michel Gaston, président de la bibliothèque sonore « le plaisir de lire autrement ».

Créée par le Lions Club de Cahors en juillet 1990, la bibliothèque sonore a intégré l’association des Donneurs de voix. Sur le Lot, une douzaine de membres actifs, des « donneurs de temps », se retrouvent comme hier à la permanence le mercredi après-midi, pour assurer l’envoi des CD, les retours, accueillir les nouveaux adhérents. Les donneurs de voix sont entre quinze et vingt, travaillent à leur domicile avec leur propre matériel informatique en utilisant un logiciel spécifique. « Pour un roman, il me faut compter deux heures par jour d’enregistrement sur une semaine », confiait hier une bénévole venue à la permanence finaliser son travail et apporter les dernières corrections. L’investissement demandé est conséquent, il faut enregistrer à haute voix, mettre le ton, respecter la ponctuation et s’imprégner de l’atmosphère du roman.