Un nouvel appareil permettrait d’entendre avec la langue

Un nouvel appareil permettrait d’entendre avec la langue

0 2895
Un nouvel appareil permettrait d'entendre avec la langue

Les implants cochléaires sont connus pour rendre avec succès l’audition aux patients atteints de surdité, mais c’est une chirurgie invasive et onéreuse. De plus, tout le monde de peut pas y prétendre.

Une équipe de l’université de l’État du Colorado travaille actuellement à la conception d’un appareil bluetooth qui permettrait aux sourds d’entendre simplement en le touchant avec la langue.

« C’est beaucoup plus simple que de subir de la chirurgie et nous pensons que cela sera moins cher que des implants cochléaires », affirme John Williams, un professeur du département d’ingénierie mécanique de l’université.

« Ce que nous sommes en train d’essayer de faire est une nouvelle forme de substitution sensorielle. Les implants cochléaires sont très efficaces et ont transformé beaucoup de vies, mais tout le monde n’est pas apte à les recevoir. Nous pensons que notre appareil sera aussi efficace mais fonctionnera pour un plus large public et coûtera moins cher. »

John Williams a passé la majeure partie de sa carrière à développer des systèmes de propulsion électriques pour des engins spatiaux. Il s’est trouvé par conséquent régulièrement exposé au bruit de puissantes souffleries nécessaires pour simuler les conditions réelles de l’atmosphère. C’est probablement ce qui a engendré chez lui l’apparition d’acouphènes.

C’est au cours de ses lectures sur l’implant cochléaires qu’il décida de mettre au point sa propre nouvelle technique, moins invasive.

Les implants cochléaires reçoivent le son à l’extérieur du corps, le convertissent un signal électrique et transmettent ce dernier directement au nerf auditif. La trouvaille de l’universitaire fonctionne de la même façon en captant les sons extérieurs grâce à un micro puis en transmettant le signal électrique à la partie buccale de l’appareil par bluetooth, qui l’envoie à son tour aux nombreux nerfs sensitifs de la langue.

Le docteur Williams et un de ses étudiants ont passé plusieurs années à tester des prototypes. Ils ont par ailleurs déposé un brevet et lancé une start-up dans le but de commercialiser le produit.

Cela requiert de l’entrainement pour que le patient interprète le signal reçu sur la langue en signaux sonores, mais c’est l’histoire d’une paire de mois.

Le prototype actuel est un appareil assez grand mais les chercheurs visent à aboutir à un produit si petit qu’il pourra être porté de manière invisible dans la bouche.

Vidéo (en anglais) de l’Université du Colorado: