La surdité favorise le déclin cognitif des seniors

La surdité favorise le déclin cognitif des seniors

0 2389
La surdité favorise le déclin cognitif des seniors

Mémoire, calcul, expression… les fonctions cognitives ont tendance à décliner en même temps que la perte progressive de l’audition qui survient avec l’âge.

La perte progressive de l’audition due à l’âge accélère le déclin des fonctions cognitives (mémoire, attention, calcul, expression). Mais – bonne nouvelle ! – le port de prothèses peut ralentir cette perte, comme le suggère une étude chez 250 personnes, hommes et femmes, âgées de 55 ans environ au début de l’étude.

Les fonctions cognitives ont d’abord été évaluées par une batterie de tests, puis au bout de deux ans et au bout de vingt ans, en association avec une mesure de l’acuité auditive par audiométrie tonale. Celle-ci permet de déterminer le seuil d’audition pour des fréquences de 500 à 4.000 hertz. Résultat : plus la perte auditive est importante, plus le déficit cognitif est grand. Et ce, en tenant compte de facteurs de risque comme la dépression. Mais le port d’une prothèse auditive en cas de surdité modérée à sévère a permis de maintenir ce déficit cognitif au niveau de celui des sujets ayant une audition normale. Des données à confirmer par des évaluations plus fines, selon le type de surdité.

Par le Dr Pierre Miquel

Cet article est extrait du magazine Sciences et Avenir n°821, en vente en juillet 2015. Le magazine est également disponible à l’achat en version numérique via http://www.sciencesetavenir.fr/