La correction auditive

0 554
Comment reconnaître un appareil auditif de qualité

Beaucoup de distributeurs proposent des appareils auditifs en France et les modèles disponibles sur ce marché sont innombrables. Si vous devez être appareillé, vous savez certainement que seul un équipement de qualité peut vous aider efficacement dans la prise en charge de votre problème d’audition. Comment reconnaître un appareil auditif de qualité ? Voici quelques pistes à suivre.

Rappel sur le remboursement des prothèses auditives

Si vous souffrez d’un déficit auditif, sachez que l’Assurance Maladie vous rembourse, sur prescription médicale, vos prothèses auditives et leurs accessoires. La prise en charge dépend de votre âge et de votre handicap.

Le remboursement des prothèses auditives

Les prothèses auditives sont prises en charge par l’Assurance Maladie sur prescription médicale et à condition qu’elles appartiennent à une catégorie inscrite sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursables par l’Assurance Maladie.
Elles sont remboursées à 60 %* sur la base de tarifs officiels, fixés par la LPP**, variables selon votre âge et votre handicap.

Les tarifs de prise en charge comprennent :

  • l’achat de votre appareil, des accessoires nécessaires à son fonctionnement (piles, embout auriculaire, coque…) ;
  • votre prise en charge par l’audioprothésiste (c’est-à-dire le nombre de séances nécessaires à l’appareillage, la prise en compte de vos demandes, l’examen des conduits auditifs, tous les tests nécessaires à votre appareillage…) ;
  • l’adaptation de la prothèse auditive par l’audioprothésiste ;
  • votre éducation prothétique (conseils divers sur la manipulation de l’appareil, son entretien…) ;
  • votre suivi prothétique régulier (contrôle de l’efficacité de l’appareil aux 3e, 6e et 12e mois après sa délivrance, puis un suivi biannuel selon vos besoins) ;
  • l’envoi à votre médecin des comptes rendus d’appareillage par l’audioprothésiste.

Vous avez moins de 20 ans

Les prothèses auditives sont remboursées à 60 %*, sur la base d’un tarif allant de 900 euros à 1 400 euros, selon la classe de l’appareil prescrit.
Il existe en effet quatre classes (A, B, C, D) d’appareils électroniques correcteurs de surdité, chacune d’entre elles présentant des caractéristiques techniques et des équipements spécifiques.

Vous avez plus de 20 ans

Les prothèses auditives sont remboursées à 60 %*, sur la base d’un tarif fixé à 199,71 euros, quelle que soit la classe de l’appareil prescrit.

Vous êtes déficient auditif et vous souffrez de cécité

Quel que soit votre âge, les prothèses additives sont remboursées à 60 %* sur la base d’un tarif allant de 900 euros à 1 400 euros, selon la classe de l’appareil prescrit.

Pour plus d’informations sur les tarifs des appareils, adressez-vous à votre audioprothésiste qui, selon votre prescription médicale, pourra vous renseigner sur :

  • les différentes prothèses auditives disponibles ;
  • leur prix de vente, qui peuvent être supérieurs aux tarifs servant de base au remboursement ;
  • le montant remboursé par l’Assurance Maladie.

À noter : votre mutuelle santé ou votre assurance complémentaire santé peut prendre en charge tout ou partie des frais qui ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie, si le contrat que vous avez souscrit le prévoit. Renseignez-vous auprès d’elle.

* Le taux de remboursement des prothèses auditives passe à 60 % (au lieu de 65 %) à compter du 2 mai 2011.
** La LPP établit la liste des dispositifs médicaux, dont les prothèses auditives, remboursables par l’Assurance Maladie, les modalités de leur prise en charge et les tarifs servant de base au remboursement. Pour plus de détails sur la LPP, renseignez-vous auprès de votre audioprothésiste.

Le remboursement des accessoires

L’utilisation d’une prothèse auditive nécessite l’achat d’accessoires divers : embouts auriculaires, écouteurs, microphones, etc.
Ils sont pris en charge par l’Assurance Maladie sur prescription médicale et présentation des justificatifs de dépenses. Ils sont remboursés à 60 %* sur la base des tarifs suivants, fixés par la LPP** :

Tarifs servant de base au remboursement des accessoires pour prothèse auditive
Types d’accessoire Tarifs servant de base au remboursement
Écouteur 5,32 euros
Microphone 9,17 euros
Potentiomètre 4,52 euros
Vibrateur à conduction osseuse 10,63 euros
Embout auriculaire pour les enfants jusqu’à 2 ans : la prise en charge est assurée dans la limite de 4 embouts par an et par appareil 53,36 euros
Embout auriculaire pour les enfants et les jeunes de 2 ans à 20 ans et pour les personnes, quel que soit leur âge, qui souffrent d’un déficit auditif et de cécité : la prise en charge est assurée dans la limite d’un embout par an et par appareil 53,36 euros
Embout auriculaire pour les personnes de plus de 20 ans : la prise en charge est assurée dans la limite d’un embout par an et par appareil 4,91 euros

À noter : votre mutuelle santé ou votre assurance complémentaire santé peut prendre en charge tout ou partie des frais qui ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie, si le contrat que vous avez souscrit le prévoit. Renseignez-vous auprès d’elle.

* Le taux de remboursement passe à 60 % (au lieu de 65 %) à compter du 2 mai 2011.
** La liste des produits et prestations (LPP) établit la liste des dispositifs médicaux, dont les prothèses auditives, remboursables par l’Assurance Maladie, les modalités de leur prise en charge et les tarifs servant de base au remboursement. Pour plus de détails sur la LPP, renseignez-vous auprès de votre audioprothésiste.

Source: http://www.ameli.fr

Sept façons incroyables dont les appareils auditifs intelligents peuvent transformer votre vie

Les appareils dits intelligents ont aujourd’hui trouvé leur place dans tous les domaines. Depuis l’évolution des téléphones portables jusqu’aux montres, en passant même par les brosses-à-dents, les gadgets électroniques intelligents sont facile à utiliser, intuitifs, interactifs, ils anticipent vos besoins et vos désirs, et peuvent même se connecter entre eux.

Il en va de même pour les aides auditives qui se voient actuellement en pleine redéfinition. Des grandes marques comme Siemens fabriquent des aides de plus en plus intelligentes. Mais alors, comment savoir si la nouvelle génération d’appareils intelligents est faite pour vous ? Découvrez leurs sept avantages principaux et voyez comment l’aide auditive intelligente est capable de redéfinir votre qualité de vie et celle de vos proches.

Le remboursement des prothèses

A. PAR LA SECURITE SOCIALE

1. Les conditions de la prise en charge

Trois conditions doivent être remplies pour que les appareils auditifs soient pris en charge par la sécurité sociale :

  • Ils doivent être prescrits par un médecin ;
  • Le modèle doit être pris en charge par la sécurité sociale, c’est-à-dire qu’il doit figurer dans la LPP, la liste des produits et prestations remboursables par l’Assurance maladie ;
  • Il faut une feuille de soins de l’audioprothésiste.

Le dossier médical personnel est un dossier médical dématérialisé. Créé par la loi de 2004, il est proposé gratuitement à tous les bénéficiaires de l’assurance maladie. Il rassemble, pour chaque patient, les informations médicales jugées utiles pour la coordination des soins en permettant d’accéder simplement, rapidement, à tout moment et en toute sécurité aux données de santé des patients. L’autorisation du patient est nécessaire non seulement pour la création du DMP mais aussi pour délivrer les autorisations d’accès aux professionnels ou établissements de santé. Le DMP est un service numérique de partage d’informations médicales innovant et respectueux de la relation de confiance entre le patient et le praticien. Il facilite également les échanges entre les différents professionnels de santé, dans le respect des droits des malades.

Le déploiement du Dossier Médical Personnel dans votre établissement permettra, selon l’ASIP Santé, de répondre au défi de maintenir une offre de soins efficace, pérenne. Notez que le DMP ne remplace pas vos dossiers métiers. Il s’agit d’un « outil de partage » nourri par les documents produits par vos logiciels métiers habituels.

0 1308
Oreilles bioniques : un implant pour les sourds par la génothérapie

Des chercheurs de l’Université du New South Wales en Australie ont réussi pour la première fois à utiliser des impulsions électriques, émises par un implant cochléaire, pour effectuer une thérapie génique permettant de faire repousser les nerfs vestibulocochléaires qui entourent les électrodes dudit implant.

0 10957
Exemple: les aides auditives Siemens

La première prothèse auditive, de Monsieur Reim, un londonien, date du début du 19e siècle. Depuis le début du 20e siècle, de nombreux progrès sont intervenus entre l’époque du cornet acoustique, du Professeur Tournesol et celle de la première prothèse implantée. Aujourd’hui, la technologie permet un plus grand choix quant à la conception des appareils.

Sur les réseaux sociaux