Réflexe stapédien absent : quelle interprétation en faire ?

Réflexe stapédien absent : quelle interprétation en faire ?

Le réflexe stapédien ou réflexe acoustique n’est autre que la réponse obtenue après stimulation du muscle stapédien. Ce dernier encore appelé muscle de l’étrier a pour rôle d’assurer la protection de tout le système auditif, notamment des impulsions sonores à haute intensité. Sans oublier qu’il permet de reconnaître les sons en fonction de leur intensité et de leur nature. Zoom sur le fonctionnement du muscle stapédien et les moyens de savoir si un réflexe stapédien est présent ou absent.

À propos du muscle stapédien

Le muscle stapédien est le plus petit muscle du corps humain. Il mesure au maximum un millimètre. Il permet la stabilisation de l’étrier qui est le plus petit os du corps. Lorsque ce muscle est stimulé, la réponse obtenue est qualifiée de réflexe stapédien ou réflexe acoustique.

L’impédancemétrie : examen du contrôle du réflexe stapédien

L’impédancemétrie est un examen de contrôle du réflexe stapédien. Il est pratiqué la plupart du temps par des professionnels ORL. Cet examen a plusieurs buts. Les principaux sont :

  • L’évaluation de l’élasticité du tympan ;
  • L’évaluation des chaînes d’osselets y afférents et responsables du processus auditif.

Grâce à cet examen, un spécialiste de soins auditifs exerçant par exemple dans la clinique Jean Causse peut réaliser un diagnostic pour s’assurer de la présence ou non de troubles auditifs.

Déroulement de l’impédancemétrie

Pour procéder à l’impédancemétrie, le professionnel ORL place une sonde dans votre oreille plus précisément dans le méat acoustique. La sonde émet des vibrations d’amplitude (226 Hz). L’appareil permettant de mesurer les mouvements du tympan suite aux stimulations est l’impédancemètre. Il enregistre la réponse du tympan en fonction des différentes stimulations faites.

La présence ou non du réflexe stapédien

Lorsque au cours de l’impédancemétrie, suite aux stimulations, le muscle stapédien se contracte, il y a réflexe stapédien. Pendant cette stimulation avec des sons à haute intensité, le tympan devient rigide.

Mais en l’absence de contraction du muscle stapédien, il n’y a pas de réflexe stapédien. Cette absence de réflexe stapédien peut être un indicateur de certaines affections telles que :

  • L’otite moyenne ;
  • L’otospongiose ;
  • L’hypoacousie neurosensorielle.

Dans certains cas, l’absence de réflexe stapédien renseigne sur la présence de troubles de l’audition comme les acouphènes. À noter que une personne souffrant d’acouphènes ressent des battements dans l’oreille. Une autre peut avoir la sensation d’oreilles bouchées.

Comment traiter une absence de réflexe stapédien ?

Comment traiter une absence de réflexe stapédien ?

Plusieurs études sont menées pour trouver un traitement permettant de corriger l’absence de réflexe stapédien. Cependant, jusqu’à ce jour, il n’existe encore aucun traitement contre cet état de choses

En attendant, les professionnels ORL prescrivent aux personnes concernées des appareils auditifs pour leur bien-être auditif. Ces appareils viennent en compensation au manque d’audition. De plus, ils possèdent plusieurs options, dont celle qui permet le réglage du volume de l’audition. Alors qu’on en parle, il est bien de préciser que les appareils auditifs nécessitent un entretien permanent pour une utilisation sur une longue durée.

Par ailleurs, à défaut de faire usage des appareils auditifs, certains préfèrent recourir à la chirurgie. Bien qu’elle soit une alternative intéressante, la chirurgie est une opération quelque peu onéreuse comportant assez de risques. Il est important d’en prendre compte et de jauger les pour et les contre avant de s’y lancer.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *